Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 14/11/2016

Eric Andrieu s’interroge sur la participation du Secrétaire général de Carrefour au rapport de la « Task force Agricultural market » contre les pratiques déloyales alors le Groupe est poursuivi par l’État français.

Bruxelles – Le groupe de travail sur les marchés agricoles, présidé par l’ancien ministre néerlandais de l’agriculture et professeur d’université, M. Cees Veerman, a présenté lundi 14 novembre son rapport[1] au Commissaire européen chargé de l’Agriculture et du développement rural, M. Phil Hogan.

Ce groupe de travail, constitué de douze experts indépendants, est né des inquiétudes croissantes concernant les évolutions au niveau mondial de la chaîne d’approvisionnement alimentaire et, en particulier, de la position des producteurs dans cette chaîne.

Le rapport prône l’instauration d’un cadre réglementaire européen, avec une liste noire de pratiques commerciales déloyales, l’instauration d’autorités indépendantes pour veiller à leur mise en œuvre. Il appelle, par ailleurs, à la mise en place de lignes directrices pour les États membres, afin que ces derniers puissent sanctionner en cas d’infraction, ainsi que la mise en réseau de ces autorités de contrôle.

S’il se félicite de ces recommandations qui « vont dans le bons sens », Eric Andrieu urge la Commission européenne d’agir. « Nous demandons depuis des mois à la Commission un cadre réglementaire pour mettre fin à ces pratiques déloyales ! [2]»

Pour le Vice-président de la Commission Agriculture du Parlement européen : « il est urgent de remettre les agriculteurs au cœur de la chaîne d’approvisionnement alimentaire. »

L’eurodéputé socialiste s’interroge enfin sur la présence dans ce groupe de travail de Jérôme Bédier, Secrétaire Général de Carrefour : « Quand on sait que le Groupe Carrefour fait l’objet de poursuites par l’État français pour pratiques commerciales abusives, c’est un peu gros ![3] Avant d’ironiser : « Le groupe a sans doute trouvé son nouveau slogan : « Avec Carrefour, faites ce que je dis, pas ce que fais » ! »

 

Les pratiques commerciales déloyales sont à l’ordre du jour de la réunion des ministres d’Agriculture des 28, demain, mardi 15 novembre.

 

 

Contact presse : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463

 

——————————————-

[1] http://ec.europa.eu/agriculture/agri-markets-task-force/improving-markets-outcomes_en.pdf

[2] Le Parlement a adopté le 7 juin 2016 le rapport Cszesak le 7 juin 2016 qui prône un cadre européen pour « mettre fin aux pratiques commerciales déloyales dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire.

[3] Le 10 novembre, Carrefour a été assigné par la DGCCRF pour pratiques commerciales déloyales.