Le  31 mai dernier, c’est à Lézignan-Corbières que les militants socialistes de l’Aude se sont rassemblés pour accueillir le Président de la Région Languedoc-Roussillon venu leur présenter son bilan de mandat depuis qu’il a succédé à Georges Frêche à la tête de l’exécutif régional.

Accueilli par René Fremy et Nathalie Grandjean (respectivement Secrétaire  et Secrétaire Adjointe de la section socialiste de Lézignan), c’est entouré de Michel Maïque, Maire de Lézignan-Corbières, d’André Viola, Président du Conseil Général de l’Aude qu’Eric Andrieu, sous sa casquette de 1er Secrétaire Fédéral, est revenu sur le difficile contexte politique du moment et la nécessité de mesurer la portée réelle des nombreuses réformes mises en œuvre depuis moins d’une année par le gouvernement de Jean-Marc Ayrault avant de rappeler l’importance des échéances électorales à venir, municipales, cantonales, sénatoriales et européennes. Prenant à son tour la parole et s’adressant à Eric Andrieu, le Président de la région n’y est pas allé par quatre chemins. «La région sera à fond derrière toi, pour les Européennes».

Cette soirée aux côtés des militants fut aussi l’occasion pour le Président de la Région de donner le détail des grands projets structurants mis en œuvre par le Conseil Régional (investissement sur les infrastructures portuaires de Port-la-Nouvelle, train à 1 euro, rénovation et construction des Lycées…). Une façon concrète de souligner combien une politique de gauche est par essence différente des choix opérés par la droite depuis plus d’une décennie.