Adossée à l’intégralité du Massif Pyrénéen et incluant une grande partie du Massif Central, la circonscription Sud-Ouest, accueille une agriculture de montagne qui, malgré de sérieuses difficultés, participe grandement à l’attractivité des territoires et à leur développement économique.

Au lendemain des annonces faites par le Président de la République à Cournon-d’Auvergne à l’occasion du 22ème sommet de l’élevage, de nombreux élus et acteurs des filières de l’élevage présents sur ce territoire ont manifesté leur satisfaction face aux mesures de rattrapage annoncées (rééquilibrage des aides, défense de l’ICHN, plan de bâtiment élevage…). Elles sont à la fois la preuve d’une réelle reconnaissance de la part de l’élevage à la production agricole française et la prise en compte des spécificités de la montagne par la nouvelle Politique Agricole Commune.

C’est dans ce contexte de transition agricole que les 17 et 18 octobre dernier les élus des territoires montagnards se sont retrouvés à Cauterets pour participer au 29ème Congrès des Elus de la Montagne.

L’occasion pour Eric Andrieu de retrouver les nombreux élus qui avaient attiré son attention sur les spécificités de ces territoires alors qu’il avait la charge de défendre les spécificités de la montagne dans les discussions sur la nouvelle PAC, mais également l’opportunité d’élargir le champ des échanges sur le caractère singulier de la montagne.

Des débats marqués par l’engagement du gouvernement représenté par deux ministres – Philippe Martin et Marylise Lebranchu – qui ont reconnu le caractère singulier et les solutions innovantes de la montagne et, comme pour faire écho aux dispositifs spécifiques de la PAC, la ministre de la réforme de l’État, de la décentralisation et de la fonction publique, a parlé de territoires à «haute valeur environnementale» et s’est engagée à ce que les territoires  «dont on a tous besoin» trouvent une forme de compensation.

De retour du Congrès, Eric Andrieu a profité de son passage à Tarbes pour rencontrer les militants de la Fédération avec lesquels il a échangé sur son expérience d’eurodéputé et les grands défis qui attendent l’Union dans les années à venir. Un grand merci à Alain Piaser, Premier Secrétaire Fédéral des Hautes-Pyrénées et à son adjointe, Sylvie Verdier pour leur mobilisation et leur accueil.