La politique régionale de l’Union européenne, qui finance les fonds structurels, représente la deuxième plus grosse enveloppe du budget général de l’UE. Chaque année, plus d’un tiers du budget de l’Union est ainsi investi dans ses villes et régions. C’est l’action qui impacte le plus directement et au quotidien la vie de nos concitoyens. Elle est aussi l’illustration concrète, en acte, du principe de solidarité des territoires inhérent au projet européen.

Parmi eux, le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fonds social européen (FSE) – tous deux appelés « Fonds structurels » – sont particulièrement importants. Les régions, futures autorités responsables des programmes financés par le FEDER et le FSE ainsi que du Programme de Développement Rural financé par le Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER), ont piloté, en collaboration étroite avec l’État, les travaux de rédaction.

En Languedoc-Roussillon, Eric Andrieu a participé aux Comités de suivi des programmes européens (ici à Perpignan le 10 février dernier), qui après plusieurs phases de concertation et un travail de préparation se poursuivent aux niveaux européen, national afin de lancer les nouveaux programmes courant 2014. D’ores et déjà, « l’investissement européen dans la région connaît une augmentation significative, passant de 900 million sur la période précédente à 1 milliard pour 2014/2020 » se félicite Eric Andrieu.