Eric Andrieu est signataire au Parlement européen d’une déclaration écrite qui demande l’inscription de la culture du vin au patrimoine immatériel de l’humanité  (texte de la déclaration ci-dessous)

1.   La viticulture a contribué significativement à l’assise des premières civilisations et est devenue une marque de notre identité et un élément important des usages religieux et culturels.

2.   Elle s’est développée parallèlement à l’expansion de l’empire romain, époque à laquelle sont nées quelques-unes des principales régions viticoles.

3.   Depuis des siècles, le vin fait partie du régime alimentaire et de la culture de l’humanité. Sa consommation modérée est associée à un mode de vie sain.

4.   La viticulture est un trait caractéristique de certaines régions, dans lesquelles elle revêt une importance vitale pour le tourisme. Dans les reliefs aux pentes abruptes, il s’agit d’ailleurs de la seule forme d’agriculture possible.

5.   L’Union européenne soutient et stimule la culture du vin depuis des décennies et elle encourage l’amélioration de sa qualité. Ce soutien demeure essentiel à l’avenir de ce secteur et devrait même être renforcé.

6.   La Commission est dès lors invitée à soutenir l’inscription, par l’Unesco, de la culture du vin au patrimoine immatériel de l’humanité et à entreprendre des actions de sensibilisation à cet effet.

7.   La présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, est transmise à la Commission.