Pour travailler sur la viticulture et les pratiques œnologiques de demain, les spécialistes de l’INRA disposent d’une unité expérimentale unique : Le domaine de Pech Rouge situé en plein massif de la Clape, idéalement placé entre Narbonne et la Méditerranée. Concrètement ce centre en son genre met en œuvre, par l’expérimentation de terrain, de la R&D dans le domaine de la viticulture et de l’œnologie avant de transférer ses résultats à la profession.

En France, la filière vin (production-transformation-distribution) représente à elle seule 7 milliards d’excédents de la balance commerciale, 30% des exportations agroalimentaires, 740 000 emplois directs et indirects. A sein du vignoble Français, celui du Languedoc-Roussillon est le plus important en taille (230 000 ha, 27% de la filière agricole régionale, 100 000 emplois directs et indirects, 13% de l’export régional) et demeure un poids lourd de l’économie régionale. Pour se développer, la viticulture que nous connaissons aujourd’hui devra pourtant se transformer pour répondre aux changements qui s’annoncent. Qu’il s’agisse de sujets aussi variés que les questions climatiques, l’accès à l’eau, de sélection variétale, ou de développement de nouvelles pratiques œnologiques, les scientifiques de l’INRA, par leurs compétences, peuvent accompagner efficacement les transitions qui s’annoncent.

Pour se faire une idée juste de l’état de la recherche sur tous ces domaines, Eric ANDRIEU, s’est rendu sur site à la rencontre des équipes de l’INRA chargées de préparer la filière viti-vinicole françaises aux mutations de demain.

Accueilli par Mr Hernan Ojeda, Directeur du site, Eric ANDRIEU et les responsables de l’INRA ont procédés à un tour d’horizon des domaines de recherche sur la vigne et le vin (agriculture, alimentation et environnement) et des thématiques qu’ils recouvrent (biologie de la vigne, perception du vin par le consommateur, organisation, génétique). Autant de sujets qui mobilisent une vaste gamme de disciplines, de la génomique à la microbiologie en passant par l’agronomie ou la biochimie.

Bref, une discussion partie du gène… pour se terminer à la bouteille.

Autre sujet non moins important qui souligne le caractère exceptionnel du site de Pech Rouge, il va très prochainement accueillir la plus grande collection mondiale de vignes et de porte-greffes. Pas moins de 7500 variétés provenant de 47 pays y seront gérées par l’INRA. Cette collection représentera la référence mondiale en termes de biodiversité de la vigne et sera un outil important pour la recherche sur la résistance aux maladies, l’adaptation au climat et aux futures attentes des producteurs et consommateur.

Une partie des solutions passera par la recherche et l’innovation. Nous disposons en France d’outils d’excellence pour conserver notre première place en matière de vin, sachons le reconnaitre, et le faire savoir !