Monsieur le Président, Madame la Première ministre, bienvenue dans votre ancienne demeure. Je veux m’exprimer ici sur le cadre financier pluriannuel. Comme vous le savez, la position de notre Parlement sur ce sujet est claire: le projet européen a besoin d’un niveau de dépenses ambitieux, tourné vers la mise en œuvre des objectifs de développement durable, à commencer par la lutte contre le réchauffement climatique et la lutte contre les inégalités sociales et territoriales.

Face à la montée des extrêmes, l’avenir du projet européen passe par une juste transition vers un nouveau modèle de développement économique. Le Conseil doit bien prendre conscience que, sans progrès significatifs sur le volet des ressources, le Parlement européen ne donnera pas un avis conforme sur le volet des dépenses. Or, je constate que les progrès sur ce volet des ressources sont quasi nuls. J’ai compris que vous voudriez définir en mai les grandes lignes d’un possible accord sur le cadre financier pluriannuel. Pouvez-vous nous préciser, d’une part, ce que vous entendez par «grandes lignes» et, d’autre part, comment vous entendez prendre en compte l’avis du Parlement à cet effet?