Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 20/04/2015

La place essentielle de l’abeille dans l’agriculture, et plus largement pour notre écosystème, n’est plus à démonter. Son rôle de pollinisateur les rend indispensables aux plantes comme aux agriculteurs. Ces dernières années, des études ont rapportés des taux de mortalités pouvant atteindre 80% des individus d’une même ruche dans certaines régions d’Europe. Cette surmortalité inquiétante nous impose de réagir. Tout d’abord continuer à en rechercher l’intégralité des causes, même si l’on sait qu’il faudra mettre un terme à l’usage des pesticides de la famille des néonicotinoïdes en agriculture, et surtout, mettre en œuvre en urgence des mesures de protection efficaces.

Pour cela, la Commission de l’Agriculture du Parlement Européen, dont le Député Eric Andrieu est le Vice-Président, a consacré sa réunion du jeudi 16 avril à cette question, en présence de la Secrétaire d’Etat slovène à l’Agriculture Tanja Strnisa, du Directeur de l’Observatoire Française de l’Apidologie, Thierry Dufresne et de la représentante de Bee Life Coordination Apicole Européenne, Noa Simon-Delso.

Alors qu’il manquerait 13 millions de ruches en Europe pour favoriser la pollinisation, nous constatons que la filière apicole, trop peu structurée (3% des apiculteurs en Europe sont des professionnels), ne permet pas de développer efficacement la sélection des reines et essaims, l’amélioration génétique et la professionnalisation des métiers de l’apiculture et de l’apidologie.

Un plan stratégique pour le repeuplement des abeilles, soutenu par le Parlement Européen, sera bientôt proposé à la Commission Agriculture. Porté par l’Observatoire Français de l’Apidologie (OFA), il prévoit la mise en œuvre expérimentale d’un projet Pilote dont l’objectif est de former 30 000 nouveaux apiculteurs professionnels, et de créer 10 millions de nouvelles ruches sur la période 2016/2025.

A l’invitation de l’OFA, Monsieur le Député Européen Eric Andrieu se rendra dans le Var visiter une ferme pilote dédiée à cette expérimentation, le vendredi 19 juin prochain, aux côtés du Ministre de la Agriculture Stéphane Le Foll et du Prince Albert II de Monaco.

« Quand les abeilles disparaissent, il faut impérativement les protéger, mais aussi en élever, c’est à dire en reproduire » conclut Eric Andrieu.