Ce midi, le Parlement européen a refusé l’importation de trois nouveaux OGM de maïs et de soja, deux d’entre eux étaient d’ailleurs associés au Glyphosate.

Bruxelles – Jeudi 10 octobre – « C’est une très bonne nouvelle car il n’y a pas la moindre raison d’accepter sur notre territoire européen des produits qui peuvent être dangereux pour la santé des citoyens. » explique Eric Andrieu, Eurodéputé PS membre de la Commission Environnement du Parlement.

Pour rappel, le glyphosate, a été classifié comme « cancérigène probable » pour les humains le 20 mars 2015 par l’Organisation Mondiale de la Santé.
De plus, les produits ont été modifiés en faisant recours à une reproduction toxique non autorisées par l’union européenne depuis 2018.

« Je m’étonne que la question même puisse être posée au parlement européen à partir du moment où ces produits sont illégaux. Cela n’a pu se faire que grâce à la complicité de la Commission européenne. À chaque fois, les eurodéputés, disent non à ce type d’OGM et à chaque fois la Commission passe outre et finit par les autoriser ».

Le mépris dont fait preuve la Commission européenne sur ces dossiers (OGM, perturbateurs endocriniens, nanoparticules, …) est inacceptable. Ne pas prendre en compte l’avis du Parlement européen, c’est ne pas prendre en compte la voix des citoyens.

« C’est aussi une énième attaque contre le principe de précaution qui pourtant fait de l’Europe le continent où le niveau de qualité des produits est le plus élevé au monde. Il est grand temps que la Commission européenne entende la voix des citoyens. Je continuerai à me battre jusqu’à ce que nous obtenions gain de cause » conclut l’Eurodéputé Eric Andrieu.