« Madame la Présidente, en premier lieu, je voudrais remercier et féliciter mon collègue Jean-Paul Denanot et lui rendre un hommage appuyé à pour cet excellent rapport.

Je crois qu’il faut arrêter de se mentir, qu’il faut arrêter de nous mentir. Nous sommes, en Europe, dépendants pour ce qui est des protéines végétales, cela a été dit: nous importons plus de 90 % des protéines végétales, en particulier du soja très majoritairement transgénique. Notre bétail européen est nourri au soja OGM. Telle est la réalité et personne ne le dit, alors que les cultures OGM sont interdites en Europe. Il faut sortir de cette hypocrisie.

Nous devons développer un plan protéique européen, comme le suggère Jean-Paul Denanot. Nous devons valoriser non seulement les cultures riches en protéines sans OGM, le soja en particulier, mais aussi toutes les légumineuses à graines et les surfaces fourragères et en herbe car, en effet, 70 % des protéines viennent de ces prairies.

Je demande à la Commission européenne, comme cela a été dit, d’intégrer ce plan relatif aux protéines à la PAC pour l’après 2020 et de prendre des décisions audacieuses afin de valoriser les protéines en Europe ».