Communiqué de presse – 11/02/2014

Le Parlement européen est majoritairement opposé aux OGM. Plusieurs Etats membres tentent aujourd’hui – à l’initiative de la France – d’interdire la culture du maïs OGM TC1507.

« Après des années de batailles, c’est une occasion unique qu’a le Conseil aujourd’hui de respecter la volonté des peuples », insiste Eric Andrieu. « L’absence de médiatisation des débats au Conseil font que des ministres prennent parfois des décisions qu’ils refusent d’assumer de retour chez eux. Nous serons aujourd’hui particulièrement vigilants, et en particulier sur les abstentions », ajoute l’élu. « Surtout, ce cas est emblématique : Monsanto n’a toujours pas répondu aux demandes de l’autorité européenne de sécurité des aliments. Autoriser cet OGM reviendrait à accepter l’arrogance de l’entreprise américaine, qui refuse de respecter nos règles ».

« Pour la première fois de l’histoire, le Conseil peut s’opposer à une autorisation de culture d’un OGM. Il doit saisir cette occasion de respecter la volonté claire des citoyens relayée par les eurodéputé-e-s », conclut Eric Andrieu.