« Le changement est en cours en France. Grâce à votre détermination, votre volontarisme, il est aussi en cours en Europe », a déclaré le chef de file des socialistes et démocrates, Hannes Swoboda, lors d’un débat entre les députés européens et le Président François Hollande, aujourd’hui à Strasbourg.

Mr Swoboda a souligné qu’en huit mois, François Hollande avait obtenu des « résultats tangibles » en imposant son leadership face à la Chancelière allemande Angela Merkel. « Mme Merkel n’est plus le commandant en chef comme au temps du couple Merkozy ». 

Depuis l’élection de François Hollande, « l’Europe  dispose désormais d’un pacte de croissance pour corriger les méfaits d’une austérité budgétaire aveugle »; « un premier accord vers la mise en place d’une Union bancaire en Europe » et « l’engagement des leaders européens de renforcer la dimension sociale de la zone euro », a-t-il rappelé.

« Mais l’Europe est toujours en crise », a dit M. Swoboda.  « L’Europe doit investir pour retrouver le chemin de la croissance. (…) Il est impératif de dynamiser le pacte de croissance », a ajouté Hannes Swoboda.

Il a plaidé en faveur « d’une consolidation budgétaire raisonnable et supportable pour les peuples »; « Il faut donner du temps au temps », a dit Mr Swoboda citant une formule célèbre du président François Mitterrand.

Alors que le président français doit participer dans deux jours à un sommet crucial pour l’avenir de l’Europe, Hannes Swoboda a souligné que les sociaux-démocrates veulent « un budget européen ambitieux, modernisé orienté vers la croissance et l’emploi ». Ce Parlement acceptera seulement un budget qui renforce les politiques en faveur de la croissance et de la compétitivité ».

Le Président du groupe S&D a encouragé le chef d’Etat français à poursuivre les réformes « afin de construire une Europe, socialement plus juste, plus solidaire et plus forte dans la compétition mondiale ».

Alors que l’amitié franco-allemande vient de fêter son 50ième anniversaire, Hannes Swoboda a encouragé le président français à coopérer avec la Chancelière allemande.

« Vous avez lancé votre campagne en France en promettant de « réinventer le rêve français ». Maintenant, en qualité de membre du Conseil européen, vous pouvez nous aider à réinventer le rêve européen.

Vous devez dire à Mme Merkel:
« Angela, tu es l’héritière de Konrad Adenauer, de Willy Brandt, de Helmut Schmidt, de Helmut Kohl – tous des hommes d’Etat avec une vision européenne – : aides-moi à redonner vie au rêve européen », a conclu Hannes Swoboda.