Pages Navigation Menu

Site d'Eric Andrieu - Député européen

Rapport Andrieu : Un autre modèle agricole est possible !

Rapport Andrieu : Un autre modèle agricole est possible !

Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 27/10/2016

Le Parlement européen appelle à faire de la prochaine politique agricole commune un instrument au service de l’emploi. Son rapporteur met en garde contre « les tentations de renationalisation de la PAC. »

Bruxelles – Le Parlement européen a adopté ce jeudi 27 octobre le rapport Andrieu, « Comment la PAC peut-elle améliorer la création d’emplois dans les zones rurales », (237+, 201-, 67 abst.). « Cette majorité acquise autour de ce rapport montre qu’un virage va peut-être enfin s’opérer autour de la PAC, et qu’un nouveau modèle agricole est possible ! », s’est félicité son rapporteur Eric Andrieu. Pour l’eurodéputé socialiste, « La PAC actuelle ne satisfait ni les agriculteurs, ni les organisations environnementales, ni les citoyens qui sont également contribuables. Elle peut et doit être réformée ! »

« Les rénovations successives adoptées depuis 1992 ont favorisé les modèles d’exploitation intensive orientés vers les marchés à l’export, au détriment des structures familiale, pourtant plus performantes en termes d’emploi et plus résilientes », souligne le député européen.

Le Vice-président de la Commission AGRI appelle à mettre en place des outils de régulation des marchés et de lutte contre la volatilité des prix : « Toutes les réformes de la PAC engagées depuis les années 90 ont laissé le libre cours au seul marché, dévastateur pour les agriculteurs, l’emploi, l’économie des territoires et dangereux pour notre sécurité alimentaire. »

Le rapport recommande en outre une « reterritorialisation » de l’agriculture organisée autour de circuits courts et d’une économie circulaire. Il demande enfin aux États membres de mettre en œuvre une stratégie globale de renouvellement des générations, en soutenant fortement les jeunes agriculteurs. « La catégorie des agriculteurs de moins 35 ans ne représentent que 7% de la totalité des exploitations. Le renouvellement générationnel n’est pas assuré et avec lui l’avenir de nombreux territoires », martèle l’eurodéputé de l’Aude. Le rapport prône par ailleurs un encadrement plus strict des travailleurs saisonniers.

Refonder oui, renationaliser non !

Eric Andrieu a mis en garde contre « les tentations de renationalisation de la politique agricole commune et de repli sur soi qui seraient dévastateurs pour l’avenir de l’agriculture de certains États membres et pour le projet européen dans son ensemble, comme nous l’avons vu récemment avec la crise du lait. » Avant d’ajouter, s’adressant à ses collègues Français : « Le démantèlement du marché intérieur aura un coût énorme pour l’agriculture française qui se retrouvera vite cantonnée dans ses frontières, sans débouchés pour ses filières. (…) Seule, la France ne pèsera plus rien à l’OMC face aux géants que sont les États-Unis, la Russie, la Chine, au encore le Brésil ! »

« La renationalisation de la PAC, c’est la mort de l’agriculture française assurée ! Face aux crises, nous avons besoin d’une approche commune et non l’inverse! », conclut Eric Andrieu.

 

Contact presse : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463