L’eurodéputé Eric Andrieu se félicite que son rapport ait servi de rampe de lancement à une réforme en profondeur de la politique agricole commune.

Bruxelles – Le Président de la Commission européen Jean-Claude Juncker a annoncé aujourd’hui que l’exécutif européen adopterait avant la fin de 2017 une Communication sur le futur de la Politique Agricole Commune (PAC) post-2020, en précisant que « simplification et modernisation » seraient les « maîtres mots et l’objectif premier de la communication sur l’avenir de la politique agricole commune que la Commission prévoit d’adopter avant la fin de l’année 2017 ».

Le député européen Eric Andrieu se réjouit que les orientations esquissées de la Commission sur les questions d’emploi, de résilience des marchés, de changement climatique ou encore de renouvellement des générations et de vitalité des territoires, reprennent point par point son rapport sur la PAC et l’emploi adopté le 27 octobre dernier par le Parlement européen : « C’est la preuve que le changement de modèle agricole et possible ! »

Eric Andrieu s’est par ailleurs félicité des déclarations de M. Juncker, qui a souligné ce matin que 22 millions d’agriculteurs et les 44 millions d’emplois dépendaient directement et indirectement de l’agriculture, soit deux fois plus que le nombre de personnes employées dans les secteurs d’avenir européens de l’automobile et de l’aviation réunis. « C’est la première fois en 54 ans que la Commission européenne aborde la question de l’emploi au cœur de la PAC ! » L’eurodéputé socialiste appelle ainsi la Commission européenne à faire de la prochaine PAC un instrument au service de l’emploi. Avant d’ajouter : « au-delà de sa simplification et de sa modernisation, il est urgent de restaurer le rôle régulateur et stabilisateur de la PAC. »

« En tout état de cause nous resterons vigilants pour que ces déclarations ne restent pas lettre morte et que les parlementaires soient associés à la réforme de la PAC tout au long du processus », avertit le Vice-président de la Commission Agriculture du Parlement européen.

Pour l’eurodéputé du Sud-Ouest, « seule une PAC renouvelée en profondeur permettra une réconciliation de l’agriculture et de la société, de l’Europe et de ses concitoyens. »

La Commission européenne lancera une consultation publique sur l’avenir de la PAC au début de l’année 2017.

 

Contact presse : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463