Eric Andrieu appelle à la vigilance alors que les négociations ont repris ce lundi sur fond de crise agricole.

Alors que le 14ème round de négociations pour un accord de libre-échange UE/États-Unis (TTIP ou Tafta), se déroule du 11 au 15 juillet à Bruxelles, Eric Andrieu s’inquiète du nouvel échange de propositions de textes entre les deux parties.

« Les négociations ont été jusqu’ici déséquilibrées. Cela est particulièrement vrai pour l’agriculture européenne : les offres qui ont été faites entre les deux parties en matière de tarifs agricoles désavantagent significativement l’UE. Elles menacent tout un pan de notre agriculture, à commencer par l’élevage qui doit déjà faire face à une crise structurelle sans précédent » souligne le Vice-président de la Commission Agriculture du Parlement européen.

Les Américains souhaitent notamment s’ouvrir les portes du marché européen en s’attaquant notamment aux indications géographiques (IG) européennes. Pour l’eurodéputé du Sud-Ouest qui a fait de ce sujet son cheval de bataille : « aucun de ces labels n’est à vendre. Plus qu’un simple signe de qualité alimentaire et de développement durable, ils sont la preuve vivante d’une diversité culturelle et gastronomique en Europe, et d’un mode de vie auquel tiennent les européens. »

Lors de ce 14ème round de négociations, Eric Andrieu attend « un signe tangible des Américains en faveurs des IG.  C’est une condition sine qua non !», rappelle-t-il.

Tandis que les négociateurs ont réaffirmé leur l’objectif de boucler un accord de principe avant le terme du mandat de l’administration Obama, l’eurodéputé socialiste appelle à rester mobilisé : « en tout état de cause, l’agriculture ne doit pas devenir la variable d’ajustement de ces négociations accélérées ; le Parlement européen ne l’acceptera pas » prévient l’eurodéputé français.

Si le Parlement européen n’a pour l’instant émis qu’un avis[1] sur les négociations qui ne lie pas la Commission, en revanche, il devra approuver ou rejeter le TTIP à la fin des négociations, comme le prévoit l’article 218 TFUE du Traité.

 

Contact presse : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463

 

*********************************************

[1]http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+REPORT+A8-2015-0175+0+DOC+XML+V0//FR