Pages Navigation Menu

Site d'Eric Andrieu - Député européen

Zones défavorisées : Le compte n’y est toujours pas !

Zones défavorisées : Le compte n’y est toujours pas !

Pour l’eurodéputé Eric Andrieu la nouvelle carte présentée par le gouvernement français reste entachée d’un parti pris politique.

 

NARBONNE – Le gouvernement français a rendu public ce jour sa nouvelle proposition de zonage des zones défavorisées simples (ZDS). Le total de ce complément de zonage s’établit à 77 communes et 55 526 ha de SAU supplémentaires[1].

« Si je ne peux que me féliciter de la prise en compte du critère d’homogénéité territoriale, que j’appelais de mes vœux depuis de longs mois, et qui permet à certaines communes d’Occitanie, notamment du Gers, d’être incorporées dans le dispositif, force est de constater que de nombreuses communes en demeurent exclus, à commencer par celle de la Piège et Razès » , estime Eric Andrieu, député européen du Grand Sud-Ouest.

Avant de préciser : « Cette proposition va faire l’objet d’un examen attentif par la Commission européenne. Celle-ci m’a indiqué qu’il restait un certain nombre de chose à vérifier et que Bruxelles devrait donner sa réponse à la rentrée autour du 15 septembre. »

Dans ces dernières simulations la France a retenu une marge de 10% de tolérance autour d’un ensemble de critères sauf les haies. L’eurodéputé de l’Aude s’interroge sur ce choix : « Le critère « haies » permettrait de classer plusieurs zones – dont celle de la Piège et de Razès- qui ne sont pas actuellement comprises dans le projet de zonage français ».

Avant de conclure : « Je m’entretiendrai prochainement avec le Commissaire européen à l’Agriculture et au développement rural pour m’assurer d’une argumentation objective et non opposable de la part du gouvernement français et d’éviter un choix arbitraire entaché d’un parti pris politique ».

 

Contact presse : Raphaël Delarue : + 32 486 359 463

 

——————————————

[1] Zones en noir sur la carte