Intervention d’Éric Andrieu dans le cadre des débats sur le rapport des droit des femmes au Parlement Européen :

Donner à la moitié de l’humanité sa juste place dans la représentation sociale et politique est une lutte universelle que les Socialistes ont toujours porté.

 Je me félicite qu’au lendemain de la journée internationale des droits des femmes, notre Parlement vote un rapport qui souligne les discriminations persistantes en matière d’égalité et qui propose des mesures concrètes pour les faire reculer. Il s’inscrit dans cette volonté collective d’œuvrer pour la liberté et l’émancipation des femmes.

Les actions à mener sont nombreuses: augmenter le taux d’emploi et sa qualité, diminuer l’écart de rémunération et de pension, réduire les risques de pauvreté, combattre les stéréotypes, favoriser la conciliation entre vie privée et professionnelle, valoriser la participation des pères et mères à la vie familiale, débloquer la directive sur le congé de maternité, lutter contre la violence envers les femmes, promouvoir les droits sexuels et reproductifs, c’est à dire le droit fondamental des femmes à disposer de leurs corps que les conservateurs réactionnaires n’ont de cesse de vouloir remettre en cause.

L’égalité est un combat quotidien à mener sans relâche. Faire progresser les droits des femmes c’est vouloir une société plus juste et une démocratie plus efficace. Les mentalités doivent encore progresser !