Jeudi 20 juin dernier, alors que les conséquences des intempéries qui se sont abattues sur le Sud-Ouest prenaient l’ampleur d’une catastrophe nationale, le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Stéphane Le Foll et Eric Andrieu se trouvaient tous les deux à Bruxelles pour les dernières concertations sur la politique agricole commune (PAC) avant son adoption la semaine prochaine par le Conseil européen.

L’importance des dégâts subis par les populations, de nombreuses communes et exploitations agricoles justifiait un changement d’agenda de dernière minute. Annulant une réunion publique qu’ils devaient animer à la Fédération du Parti Socialiste du Gard, les deux hommes se sont rendus dans le Sud-Ouest, et plus particulièrement dans les départements des Hautes-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques et Haute-Garonne  pour dresser un premier bilan de la catastrophe avec les élus et les professionnels, et examiner avec eux les aides qui pourront être mobilisées pour venir en aide aux agriculteurs et aux éleveurs. Dans le même esprit que la visite du Président François Hollande sur le secteur, l’objectif de ce déplacement, au-delà d’une visite aux sinistrés, s’inscrit dans une démarche concrète par laquelle toutes les pistes, notamment européennes, seront explorées pour aider à la réparation, la reconstruction et à la réhabilitation.

C’est un devoir de solidarité nationale et européenne.