Pour les eurodéputés Eric Andrieu et Marc Tarabella le rejet de la proposition de la Commission européenne est un premier pas. Ils appellent les 28 à se prononcer sur 3 ans.

STRASBOURG – Comme prévu, les 28 États membres, réunis ce mercredi 25 octobre, ont rejeté la proposition de la commission européenne de renouveler pour 10 ans l’autorisation du glyphosate. Une nouvelle réunion du Comité PAFF (Plants, Animals, Food and Feed) devrait se tenir d’ici deux à trois semaines selon le règlement prévu.

Les eurodéputés Eric Andrieu et Marc Tarabella se félicitent du rejet de la proposition « abjecte » de la Commission européenne: « C’est un premier pas. Le Parlement européen et les 1,3 millions de citoyens qui ont signé l’initiative citoyenne européenne commencent à se faire entendre ! »

16 pays ont approuvé l’approbation décennale: Bulgarie, Danemark, République Tchèque, Estonie, Irlande, Espagne, Chypre, Lettonie, Lituanie, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie, Finlande et Royaume-Uni. 2 pays se sont abstenus: L’Allemagne et le Portugal. 10 ont voté contre: Belgique, Grèce, Croatie, France, Italie, Luxembourg, Malte, Autriche, Slovénie et Suède.

La proposition de renouvellement de 10 ans n’ayant pas obtenu de majorité qualifiée, l’exécutif étudierait la proposition d’une extension de 3 ans à laquelle l’Allemagne ne serait pas insensible.

 

Pour mémoire le Parlement européen propose une sortie en 5 ans incluant une extension (et non un renouvellement) de 3 ans maximum en attendant :

– l’appel de la Commission européenne face à Greenpeace

– la saisine de la CJUE par les Verts en juin 2017

– les questions préjudicielles du tribunal de Foix à la CJUE adressées 12 octobre sur le respect du principe de précaution par les Agences dans leur processus d’évaluation.

Pour les eurodéputés sociaux-démocrates Marc Tarabella et Eric Andrieu « Le Parlement européen a clairement indiqué à la Commission européenne la direction de la sortie en excluant toute référence à un possible renouvellement ».

« Nous appelons les 28 à appliquer le principe de précaution et à protéger la santé des 500 millions d’européens » concluent les eurodéputés qui proposeront ce mercredi 25 octobre en réunion de Groupe S&D la mise en place d’une Commission spéciale pour faire toute la lumière sur les Monsantopapers et sur le processus d’évaluation des agences européennes.

 

Contact presse :

Bureau d’Éric Andrieu, Raphaël Delarue : + 32 486 359 463

Bureau de Marc Tarabella, Emmanuel Foulon : + 32 497 594 186