Pour l’eurodéputé Eric Andrieu, ce nouveau scandale sanitaire met directement en cause le gouvernement français.

 

Strasbourg – Selon le Canard Enchaîné, la firme Lactalis aurait continué à vendre 8.000 tonnes de lait en poudre sortant de l’usine de Craon en Mayenne, épicentre d’une contamination de dizaines d’enfants à la salmonelle en fin d’année dernière.

Pour le député européen Eric Andrieu, actuel co-rapporteur sur la réforme de la Politique agricole commune (PAC), « S’il est avéré que Lactalis a continué à vendre 8.000 tonnes de lait en poudre contaminé, je demande à ce que le géant des produits laitiers rembourse les millions d’euros qu’il a perçus de l’Union européenne et des contribuables. »

Avec 21,5 millions d’euros reçus en 2016, Lactalis figurait en tête des entreprises françaises bénéficiaires des aides de la PAC.

Toujours selon Le Canard Enchaîné, des documents sensibles sur l’affaire Lactalis auraient été volés dans les bureaux de la Répression des fraudes à Paris.

Pour l’eurodéputé PS, « Cette nouvelle affaire Lactalis, dont la gestion a été pilotée au plus haut niveau de l’État, met directement en cause la responsabilité du gouvernement d’Édouard Philippe et nous interroge sur sa capacité à protéger nos compatriotes et nos voisins européens d’un nouveau scandale sanitaire. »

Le 12 janvier dernier, suite au premier scandale Lactalis, Eric Andrieu avait déjà saisi la Commission européenne via une question écrite prioritaire dans laquelle il s’inquiétait de la propagation du risque sanitaire à l’ensemble du marché européen.

 

 

Contact presse : Raphaël Delarue : + 32 486 359 463