Pages Navigation Menu

Site d'Eric Andrieu - Député européen

Pour le maintien du Programme LEADER !

Pour le maintien du Programme LEADER !

Alors que des centaines d’agriculteurs manifestent aujourd’hui contre le projet du Ministère de l’Agriculture sur la carte des zones défavorisées, à Bruxelles, les récentes réunions sur le financement de la PAC ont montré que le programme LEADER (Liaison Entre Action de Développement de l’Économie Rurale), pourrait ne pas être prolongé dans les futurs programmes de soutien au développement rural. Je m’insurge contre une possible disparition de ce programme qui serait un nouveau coup fatal porté aux territoires les plus fragiles.

Vous trouverez ci-dessous ma lettre adressée ce jour à Phil Hogan, Commissaire à l’Agriculture et au développement rural, avec l’appui du Président de la Commission de l’Agriculture, et plusieurs porte-paroles de différents groupes politiques du Parlement européen, dans laquelle, je m’inquiète d’une possible disparition de cette initiative de l’Union européenne, alimentée par le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER), et dont le rôle est de soutenir des projets de développement rural lancés au niveau local, et ce, afin de revitaliser les zones rurales et de favoriser l’emploi.

Les programme LEADER et CLLD (Community-Led Local Development) sont indispensables pour soutenir les communautés locales et renforcer le partenariat dans les communautés rurales. À ce titre, ils doivent  être poursuivis dans le cadre d’une future PAC. Face à la forte pression financière qui devrait peser sur les finances publiques aux niveaux européen et national, il est de plus en plus nécessaire de mobiliser les énergies des secteurs privé et civil – et des communautés rurales elles-mêmes – afin de garder nos territoires vivants.

Alors que le futur cadre financier pluriannuel de l’UE avance rapidement, les programmes LEADER et CLLD, et avec eux nos territoires les plus fragiles, ne doivent pas être les oubliés de la réforme de la future politique agricole commune.

 

 

 ——————————

Lettre à Phil Hogan, Commissaire à l’Agriculture et au développement rural (traduction)

Monsieur le Commissaire,

Nous vous remercions chaleureusement des efforts que vous avez déployés pour informer nos membres et expliquer à notre personnel les propositions de la Commission concernant un nouveau modèle de mise en œuvre de la PAC et les options politiques connexes. Nous aurons l’occasion de poursuivre les échanges lors de notre prochaine réunion à Strasbourg.

Lors de l’examen des futurs cadres financiers de la PAC, le Parlement voudra comprendre les options qui s’offrent aux régimes de soutien distincts, que ce soit dans le cadre actuel des deux piliers ou dans les nouveaux régimes de paiements directs ou de développement rural.

Dans ce contexte, je voudrais insister pour que des programmes tels que LEADER et CLLD, qui sont fondés sur le principe de partenariat et l’autonomisation des communautés rurales, soient spécifiquement traités dans un futur cadre budgétaire et qu’ils soient également examinés dans le contexte du processus du cadre financier pluriannuel (CFP).

Face à la forte pression financière qui devrait peser sur les finances publiques aux niveaux européen et national, il est de plus en plus nécessaire de mobiliser les énergies des secteurs privé et civil – et des communautés rurales elles-mêmes – en faveur de l’effort de développement, qui est crucial pour l’agenda de la croissance. Le partenariat et l’autonomisation peuvent également contribuer à rétablir le lien entre les communautés rurales et la mission européenne. LEADER et CLLD – en tant qu’élément largement répandu et réussi de notre arsenal collectif – ont une capacité unique à stimuler ce partenariat crucial.

 

Dans l’attente de notre prochaine réunion à Strasbourg

 

Bien à vous

 

Czeslaw Adam Siekierski

Président de la Commission de l’Agriculture du Parlement européen

MEP Eric Andrieu (S&D, FR)

MEP Albert Dess (PPE, DE)

MEP Martin Häussling (Verts, DE)

MEP Ulrike Müller (ALDE, DE)