Pages Navigation Menu

Site d'Eric Andrieu - Député européen

Pour une Europe autonome en protéines !

Pour une Europe autonome en protéines !

Les Eurodéputés socialistes Jean-Paul Denanot et Eric Andrieu demandent à la Commission européenne un plan stratégique d’approvisionnement en protéines végétales.

Bruxelles – Sous l’impulsion des sociaux-démocrates, le Parlement européen a adopté, mercredi 14 juin, la proposition de la Commission européenne d’interdire les pesticides sur les surfaces d’intérêt écologique (SIE). Les socialistes Eric Andrieu et Jean-Paul Denanot soulignent l’importance de ce vote, non seulement pour la biodiversité mais aussi pour le budget de la prochaine PAC : « Que les agriculteurs le regrettent ou non, le maintien d’un budget ambitieux pour la prochaine PAC passe par son verdissement. La Politique Agricole Commune actuelle ne satisfait ni les agriculteurs, ni les organisations environnementales, ni les citoyens qui sont également contribuables. Si on n’obtient pas de meilleurs résultats sur le verdissement et la biodiversité, le Commissaire à l’Agriculture Phil Hogan aura bien du mal à défendre, face à ses collègues, un budget suffisant pour l’agriculture. Feindre de l’ignorer c’est jouer avec le feu, et risquer une réduction massive des aides publiques. »

Pour les deux eurodéputés, la question de l’indépendance en protéines végétales est vitale, mais ne se réglera pas uniquement à travers les SIE. À ce titre, ils demandent à la Commission européenne de proposer, sans tarder, un plan d’action européen d’indépendance en protéines végétales, pour notamment réduire l’importation de soja destiné à l’alimentation animale.  Pour Eric Andrieu, coordinateur du Groupe Social-Démocrate pour les questions agricoles : « La question des protéines est une préoccupation majeure pour notre agriculture, à l’heure où les ressources s’épuisent et où la Chine s’accapare les matières protéiniques. » 

« Aujourd’hui l’Europe importe plus de 75% de ses protéines végétales[1] ! » renchérit Jean-Paul Denanot, rapporteur sur le sujet pour la Commission de l’Agriculture. « Nous devons trouver des moyens de sortir l’Europe de la dépendance à l’égard des importations de soja afin de rendre nos élevages plus autonomes. » Pour l’eurodéputé du Limousin : « Cela va permettre d’expérimenter de nouvelles pratiques culturales qui vont améliorer l’alimentation des sols en azote naturel. »

Eric Andrieu souligne, pour sa part, que « la production d’un soja européen sans OGM, contrairement au soja importé, majoritairement transgénique, est un créneau à exploiter. »

L’Allemagne et la Hongrie ont présenté, lundi 12 juin à Luxembourg, une déclaration européenne sur le soja. Ces pays ont invité les autres ministres européens de l’Agriculture à signer cette déclaration commune en marge du prochain Conseil Agriculture, le 17 juillet.

Le Parlement européen, qui demande un plan d’indépendance en protéines depuis des années maintenant, présentera à la rentrée prochaine un rapport sur le sujet.

 

Contact presse :

Bureau Eric Andrieu : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463

Bureau Jean-Paul Denanot : Julie Chupin : + 32 2 28 47 213

——————————————————-

[1] 43 millions de tonnes par an.

Share