Pages Navigation Menu

Site d'Eric Andrieu - Député européen

« Développer l’emploi agricole en milieu rural : Yes we can ! »

« Développer l’emploi agricole en milieu rural : Yes we can ! »

Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 29/09/2016

Les eurodéputés appellent à faire de la prochaine PAC un instrument au service de l’emploi.

Bruxelles – La Commission Agriculture du Parlement européen a adopté ce jeudi 29 septembre le rapport Andrieu (PS) « Comment la PAC peut-elle améliorer la création d’emplois dans les zones rurales » à une large majorité (32+,7-,0abst.) dans lequel elle préconise de faire de la PAC un véritable instrument au service de l’emploi tout en garantissant une alimentation saine et accessible au plus grand nombre. Eric Andrieu s’est félicité du résultat : « C’est la première fois en 54 ans que le sujet de l’emploi et de la PAC est directement abordé. L’emploi n’a jamais été une priorité de la politique agricole commune», note l’eurodéputé, avant d’ajouter : « Avec 38% du budget de l’Union, la prochaine PAC devra reconquérir sa légitimité auprès des citoyens et répondre au défi de l’emploi. »

Fruit d’une large consultation auprès des acteurs du monde agricole lancée en mars dernier par son rapporteur, et de plus de 300 amendements parlementaires, le rapport a finalement été soutenu par l’ensemble des groupes politiques, à l’exception des libéraux et d’une partie des conservateurs, opposés à la priorité donnée aux fermes familiales dans le rapport Andrieu. Ce dernier préconise, en effet, de privilégier, par le soutien direct, les petites et moyennes exploitations (79%), « Les réformes successives adoptées depuis 1992 ont favorisé les modèles d’exploitations intensifs orientés vers les marchés à l’export, au détriment des structures familiale, pourtant plus performantes en termes d’emploi et plus résilientes », souligne le Vice-Président de la Commission Agriculture.

Selon Eric Andrieu, « la PAC actuelle nous conduit dans une impasse et doit être réformée ». Le rapport recommande pour se faire une reterritorialisation de l’agriculture en prenant en compte la question essentielle de la santé publique.

Pour l’eurodéputé, il faut en outre réactiver et adapter les outils de régulation des marchés et de lutte contre la volatilité des prix : « Toutes les réformes de la PAC engagées depuis les années 90 ont laissé le libre cours au seul marché, dévastateur pour les agriculteurs, l’emploi, l’économie des territoires et dangereux pour notre sécurité alimentaire. »

Le rapport demande enfin aux États membres de mettre en œuvre une stratégie globale de renouvellement des générations, en soutenant fortement les jeunes agriculteurs. « La catégorie des agriculteurs de moins 35 ans ne représentent que 7% de la totalité des exploitations. Le renouvellement générationnel n’est pas assuré et avec lui l’avenir de nombreux territoires », martèle l’eurodéputé socialiste.

« Seule une PAC renouvelée permettra une réconciliation de l’agriculture et de la société, de l’Europe et de ses concitoyens. », conclut Eric Andrieu.

Le rapport devrait être adopté en session plénière le 25 octobre prochain à Strasbourg.

 

Contact presse : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463