Le Parlement européen a adopté aujourd’hui sa position sur le budget 2020 pour l’Union européenne. Pour répondre à la crise sociale et à la crise climatique, ce budget pour lequel le groupe S&D s’est battu pendant un mois et demi, prévoit 4.5 milliards de plus que le budget proposé par le Conseil des chefs d’État et de gouvernement.

Ce vote marque le lancement de trois semaines de négociations dites de ‘‘conciliation’’ avec le Conseil, qui va sans doute refuser une bonne partie de cette augmentation. L’objectif étant d’aboutir à un accord entre les deux institutions suffisamment tôt pour que le budget 2020 soit voté par le Parlement.

Pour Pierre Larrouturou, eurodéputé Nouvelle Donne en charge du budget pour le groupe social-démocrate, « ces négociations se font dans un cadre contraint – celui du cadre financier décidé il y a 7 ans, du temps de M. Barroso – ce qui est choquant d’un point de vue démocratique.

Mais, grâce au travail réalisé par le groupe des socialistes et démocrates en partenariat avec les Verts et le groupe Renew, nous avons obtenu le maximum possible pour 2020 pour financer le climat, l’emploi des jeunes, l’accueil des migrants et l’aide au développement, ajoute le député. C’est une petite victoire mais nous devons être beaucoup plus ambitieux pour le prochain budget pluriannuel. Le groupe social-démocrate va tout faire pour obtenir de nouvelles ressources propres dédiées à la transition écologique et sociale en répondant à la demande de justice fiscale des citoyens ».