Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 07/06/2016

Pour l’eurodéputé, Eric Andrieu, la sortie de crise passe par des mesures incitatives de Bruxelles et davantage de solidarité européenne.

Strasbourg – Alors que les agriculteurs français manifestent aujourd’hui leur ras-le-bol dans toute la France, Eric Andrieu rappelle l’urgence d’une solution au niveau européen, en particulier pour le marché du lait qui fait face depuis plus d’un an à une crise de surproduction européenne.

« La production européenne a encore augmenté ces derniers mois, accentuant les déséquilibres de marché. Les mesures adoptées le 14 mars dernier n’ont produit aucun effet ! », souligne le député européen.

À la demande de la France, un dispositif européen a été mis en place pour permettre aux opérateurs de réduire collectivement leur production de lait, sur une base volontaire, pendant 6 mois. Toutefois, le caractère volontaire du dispositif conjugué à l’absence d’incitation financière l’a rendu inopérant pour le moment : la production laitière européenne continue à augmenter, en particulier aux Pays-Bas, en Allemagne et en Irlande.

Pour le Vice-Président de la Commission Agriculture du Parlement européen : « Il est urgent que la Commission européenne débloque des crédits européens pour inciter les opérateurs à limiter leur production. Elle doit créer toutes les conditions pour permettre un retrait effectif des volumes, afin de faire remonter les cours. »

L’eurodéputé du Sud-Ouest note également le manque de fair-play de certains États membres : « Ils continuent à produire au détriment de leurs collègues européens. La Commission européenne, garante de l’intérêt général, doit les inciter à jouer le jeu ! », insiste Eric Andrieu.

Avant de conclure : « La sortie de crise passe par davantage de solidarité entre les producteurs européens et une politique commune plus volontaire de la part de Bruxelles. »

Le Conseil des ministres de l’Agriculture aura lieu le 27 juin prochain.

 

 

Contact presse:

Raphaël Delarue, + 32 486 359 463