Éric Andrieu a reçu la Palme d’or 2016 de la Fédération européenne des producteurs de foie gras, pour son implication dans la promotion et la défense du secteur.

Après une année 2016 difficile, marquée par des épidémies de grippe aviaire ayant entrainé un dommage économique de 120 millions d’euros pour la filière, la première nécessité est de défendre les producteurs, ainsi que l’ensemble des acteurs du foie gras.

Éric Andrieu, pour son action en faveur de ce secteur de qualité, a reçu la Palme d’or de la filière des mains de Monsieur Alain Labarthe, Président d’Euro foie gras. Rédacteur de la question parlementaire adressée à la Commission Quelle promotion des bonnes pratiques dans la filière du foie gras ?[1], l’eurodéputé du Sud-Ouest s’est dit « très honoré » que la Fédération européenne des producteurs de foie gras reconnaisse son implication dans la défense de la filière palmipède.

Lors de son intervention, Eric Andrieu a tenu à revenir sur la nécessité urgente de simplifier les procédures et d’augmenter l’enveloppe du fond sanitaire de 20 millions d’euros destiné à indemniser la filière: « Défendre la filière foie gras, c’est d’abord défendre des femmes et des hommes » a tenu à rappeler l’eurodéputé PS.

Eric Andrieu est également revenu sur « les attaques répétées, malvenues dans le contexte actuel », auquel font face les producteurs de foie gras ces derniers temps. « La défense du bien-être animal et l’exigence de qualité doivent aller de pair avec un soutien aux acteurs de la filière. » a conclu le député européen.

 

[1] http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+WQ+E-2016-009658+0+DOC+XML+V0//FR&language=fr