ENFIN ! Depuis des années, l’Europe exige la mise en place d’un chargeur universel pour les équipements de téléphonie mobile et radio-électriques. Un texte législatif, contraignant cette fois, vient d’être officialisé.  

 

Bruxelles – 23 septembre 2021 – « Un chargeur unique peu importe votre téléphone portable. Le Parlement européen l’a exigé : il est sur le point de l’obtenir ! Nous avons toujours voulu contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen mais aussi réduise les coûts liés à l’achat du téléphone et diminue le volume des déchets. Cette révision législative va donc permettre de passer de la parole aux actes » annonce l’Eurodéputé socialiste Eric Andrieu en charge des questions de l’environnement.

 

Après l’apparition de premiers accords avec l’industrie qui avaient permis de réduire le nombre et la variété des chargeurs, on constate aujourd’hui que ceux-ci ont bel et bien été enterrés et que la situation se dégrade.

« Il est inacceptable que les consommateurs soient confrontés à la nécessité de devoir s’équiper de nouveaux chargeurs à chaque nouvel appareil, poussant à la consommation et à la dépense sans compter l’encombrement et la confusion générée par tant d’accumulation de ces dispositifs de base » déplore l’Eurodéputée Sylvie Guillaume, en charge de la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs.

 

« Il est normal que les constructeurs rendent compatibles, grâce à un chargeur universel, les chargeurs pour téléphones mais aussi les smartphones, tablettes, appareils photos numériques et lecteurs de musique portables : il faut en finir avec les tiroirs remplis de 1001 câbles et chargeurs différents » rajoute encore l’Eurodéputé Eric Andrieu.

 

Moins chers-moins de déchets 

Les eurodéputés Andrieu et Guillaume s’expliquent sur les avantages d’une telle mesure

« Moins cher : cela doit avoir une incidence sur le prix à partir du moment où il ne sera plus utile d’acheter l’appareil avec son chargeur. Moins de déchets : le volume de déchets devrait sensiblement diminuer car il n’y aura plus de chargeurs obsolètes. Rappelons que 47% des téléphones portables has been trainent au fond du tiroir, 25% sont donnés à des proches, 16% sont revendus et seulement 3% sont recyclés. »

 

Prochaines étapes

« Il était grand temps, que la Commission adopte un texte permettant de définir les standards d’un chargeur unique universel. », appelle Sylvie Guillaume. L’Eurodéputée reste consciente qu’une telle mesure nécessitera un suivi minutieux pour ne pas retrouver de nouveaux blocages à l’avenir avec le développement accéléré des technologies dans ce domaine et notamment l’apparition des systèmes de chargement sans fil.

54 téléphones portables à la seconde.

« Il se vend 54 téléphones portables chaque seconde dans le monde, soit 1,7 milliard par an et donc tout autant de chargeurs. Le chargeur unique, c’est à la fois davantage de confort pour le consommateur européen, pour son portefeuille mais aussi pour notre environnement » conclut l’Eurodéputé audois.