Des eurodéputés demandent à la Commission européenne de promouvoir davantage la vaccination contre la salmonellose dans les élevages porcins et aviaires.

Bruxelles – Dans une question écrite[1] adressée au Commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire Vytenis Andriukaitis, 9 eurodéputés dont les français Eric Andrieu (PS), Jean-Paul Denanot (PS), Michel Dantin (LR) et le belge Marc Tarabella (PS) demandent à Bruxelles de promouvoir la vaccination contre la salmonellose dans les élevages porcins et aviaires.

Pour ces eurodéputés, membres de la Commission Agriculture du Parlement européen, « Il est fondamental de réduire l’usage des antibiotiques dans les élevages, tout en augmentant les mesures de prévention des maladies. La vaccination représente un des moyens de prévention pour un nombre important de maladies telles les colibacilloses et les salmonelloses, ainsi qu’un grand nombre de maladies respiratoires. »

« Dans le cadre de la lutte contre les zoonoses, nous demandons à la Commission européenne de proposer des mesures afin de mieux prévenir la salmonellose chez l’homme et la dispersion de souches multirésistantes », soulignent les eurodéputés.

La Commission européenne dispose de six semaines[2] pour répondre aux parlementaires européens.

Contact presse:

Bureau Eric Andrieu : Raphaël Delarue, + 32 486 359 463

Bureau Jean-Paul Denanot : Julie Chupin, + 32 2 28 47 213

Bureau Michel Dantin : +32 2 284 75 33

Bureau Marc Tarabella : Emmanuel Foulon, + 32 497 594 186

 

**********************************************

Question avec demande de réponse écrite E-003698/2016 à la Commission

Article 130 du règlement

Eric Andrieu (S&D), Marc Tarabella (S&D), Nicola Caputo (S&D), Michel Dantin (PPE), Jean-Paul Denanot (S&D), Maria Noichl (S&D), Clara Eugenia Aguilera García (S&D), Daniel Buda (PPE) et Viorica Dăncilă (S&D)

Objet: Vaccination dans les élevages

La présidence néerlandaise a fait de la lutte contre les résistances antibiotiques une de ses priorités. Les projets de réglementation sur la santé animale, sur les aliments médicamenteux et sur la mise sur le marché des produits vétérinaires visent tous à réduire l’usage des antibiotiques dans les élevages, tout en augmentant les mesures de prévention des maladies. La vaccination représente un des moyens de prévention pour un nombre important de maladies telles les colibacilloses et les salmonelloses, ainsi qu’un grand nombre de maladies respiratoires.

Compte tenu de son impact sur la santé humaine (ECDC, avril 2015, ISBN 978-92-9193-630-4), la salmonellose représente l’exemple même où la vaccination des animaux peut réduire l’usage des antibiotiques et contribuer à la prévention de cette zoonose importante chez l’homme. Le plan européen d’aide à la vaccination contre la salmonellose aviaire n’est pratiqué qu’aux Pays-Bas.

Que compte faire la Commission pour promouvoir la vaccination contre la salmonellose dans les élevages porcins et aviaires à titre de prévention de la salmonellose chez l’homme et de la dispersion de souches multirésistantes dans le cadre de la lutte contre les zoonoses (décision d’exécution (UE) 2015/2444)?

 

——————————————————–

[1]http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+WQ+E-2016-003698+0+NOT+XML+V0//FR

[2]http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-//EP//TEXT+RULES-EP+20150909+RULE-130+DOC+XML+V0//FR