Eric Andrieu organisait ce mardi avec José Bové une dégustation de vins de cépages interdits pour demander la levée de leur interdiction.

Bruxelles – Mardi 26 avril les eurodéputés José Bové (EELV) et Eric Andrieu (PS) ont organisé avec l’association européenne « Fruits oubliés réseau » une dégustation au Parlement européen une dégustation de vin illégaux. Le but : sensibiliser leurs collègues européens à la problématique des cépages interdits.

« Aujourd’hui le règlement européen 1308/2013 sur l’OCM unique interdit ces cépages. L’arrivée des produits chimiques qui a permis d’engager une nouvelle lutte contre les ennemis des vignes a définitivement mis à l’écart ces types de cépages et ils ont été prohibés », explique Eric Andrieu

Pour le Vice-président de la Commission Agriculture du Parlement européen, « La remise en cause du développement agricole intensif favorisant l’usage des pesticides passe par un retour de ces cépages. » Les cépages interdits font partie des premières générations d’hybrides crées à la fin du 19ème siècle pour résister à des champignons ou insectes (oidium, phylloxéra mildiou).

« Nous demandons à la Commission européenne la levée de l’actuelle interdiction de ces cépages qui participent à l’élargissement de la biodiversité et ont un intérêt en termes de développement durable. », ajoute l’élu du Sud-Ouest

Eric Andrieu, lors de son mandat précédent, avait déjà demandé, en vain, à la Commission européenne de revoir la règlementation sur l’OCM unique et de lever cette interdiction. Il espère cette fois être entendu.

5 pots de confiture Uhudler

3 bouteilles de jus de raisin « Isabella »

1 caisse de 6 bouteilles de rosé « Uhudler frizzante » (Autriche)

2 caisses de 6 bouteilles de vin rouge « Uhudler » (Autriche)

3 caisses de 6 bouteilles de « Fragolino : vin rouge Clinto » (Italie)

1 caisse de 6 bouteilles de vin rouge Jacquez (France)

1 caisse de 6 bouteilles de rosé Coteau D’aujac (Clinton)