Communiqué de presse du 14/01/2014

Loi d’avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt : Les Groupements d’Intérêt Economique et Environnemental (GIEE), instruments de performance économique et environnementale au service de l’Agro-Ecologie.

Eric Andrieu se félicite de l’adoption par l’Assemblée Nationale de la Loi d’Avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt. L’eurodéputé considère que ce texte «s’inscrit dans la droite ligne de la réforme de la Politique Agricole Commune et consacre l’émergence d’un nouveau modèle économique agricole dont nous avons commencé à poser les premiers jalons avec Stéphane Le Foll lors des négociations de la future PAC».

Pour lui, la création des GIEE illustre concrètement ce changement car pour la première fois, «un dispositif  offre  aux acteurs agricoles des territoires la possibilité  d’orienter leurs productions vers un mieux disant environnemental sans pour autant sacrifier aux exigences de la performance économique des exploitations». L’inscription dans la loi d’une majoration des aides envers ceux des agriculteurs qui choisiront de se fédérer afin de développer sur les territoires des modèles de productions totalement innovants démontre qu’un «changement de politique agricole au bénéfice de l’agro-écologie est aujourd’hui à l’œuvre» ajoute l’eurodéputé.

Rappelons que dans le cadre d’un appel à projet «mobilisation collective pour l’agro-écologie», le ministère, sur 469 soumissions, a retenu 103 projets. Dans la grande circonscription Sud-Ouest 8 sont en Languedoc-Roussillon, 13 en Midi-Pyrénées et 5 en Aquitaine.

Autant de démarches collectives qui ont vocation à devenir des GIEE.

Ci-dessous, la liste des dossiers  par région:

http://agriculture.gouv.fr/Languedoc-Roussillon,23527

http://agriculture.gouv.fr/Midi-Pyrenees,23532

http://agriculture.gouv.fr/Aquitaine,23512