Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 13/04/2015

Lors d’une récente interview sur RMC, Jean-Marie Le Pen avait réitéré ses propos infâmes en qualifiant les chambres à gaz du régime nazi de : « détail de l’histoire de la seconde guerre mondiale ». Mais chez les Le Pen on connaît déjà la chanson : « il faut que tout change pour que rien ne change ».

Cette attaque réfléchie et calculée de la Présidente du Front National, suite aux propos de son père, n’opérera aucun changement idéologique profond de ce parti qui restera une formation politique xénophobe, homophobe, raciste et antisémite. Ils nous l’ont encore prouvé dans le cadre des élections départementales.

Entendons-nous, le Front National est bien un parti politique qui capitalise ses victoires et son ancrage territorial sur les angoisses et les peurs des Français. Il gardera le même visage. En France, il poursuivra ses tentatives pour faire bonne figure mais ce que je constate au Parlement Européen n’est que mensonge et manipulation médiatique. Ce sont bien les Députés européens français d’extrême droite qui n’ont cessé de multiplier des dérapages sur le droit des femmes, ceux des LGTBI, des minorités ou des étrangers, l’utilisation de la torture et la liberté de la presse.

La crédibilité de ce parti d’extrême-droite doit être aujourd’hui remise en question, car son programme politique et économique (fiscalité, emploi, logement, politique énergétique) produirait un profond et durable appauvrissement de notre pays. La fin de la zone euro, par exemple, serait un désastre financier, un désastre économique. Les conséquences politiques pour la France et l’Europe seraient inévitablement très lourdes. Le FN est bien synonyme de faillite !

Leurs propos ne sont que façade, que posture, associant dans une alchimie dont ils ont le secret des idées de l’extrême gauche, des verts, des socialistes, du centre, de la droite et de l’extrême droite sans corpus idéologique. Dire le tout et le contraire de tout ne fait pas une idéologie. Nous ne sommes pas dupes et les Français ne se laisseront pas tromper longtemps. Ce jeu de rôles que souhaite instaurer Marine Le Pen n’est qu’une tentative supplémentaire pour tenter de dissimuler une fois de plus le vrai visage du Front National, mais elle n’amène en rien de vraies réponses aux vraies questions que se posent les Français en termes d’emploi ou de pouvoir d’achat.