« Le constat est aussi cruel qu’injuste : l’ACP (#Afrique-Caraibes-Pacifique) est la + faible émettrice de gaz à effets de serre au monde mais fait pourtant partie des plus grandes victimes du dérèglement climatique!!! »
#Maputo #Acp #Climat #COP27 #Europe
Mon intervention ⬇️

There are no EU sanctions against Russia causing food crisis in Africa as told by the far right propaganda, says @EricAndrieuEU at the EU-ACP interparliamentary assembly.

We must support Africa for its food production to become independent from external shocks.

✊La convention de #Maputo adoptée hier suivra & évaluera les lois, les mesures & les moyens mis en œuvre pour protéger les droits des femmes sur les questions de violences (mutilation génitale, mariages forcés,…)
Pour découvrir le texte, c’est ici ⬇️

First day for our delegation to the EU-ACP Joint Parliamentary Assembly in Maputo. And first solemn commitment at the Women’s Forum! We‘ll call on the EU-ACP Assembly for a new EU-Africa Women Convention to outline challenges, propose common actions and assess implementation!

Load More
Fraude alimentaire : au galop Barroso, on veut une législation !

Communiqué de presse – 14/01/2014

Suite au scandale de la viande chevaline début 2013, le Parlement européen a lancé un travail pour analyser les fraudes dans la chaîne alimentaire et définir les mesures à prendre pour lutter contre ces dérives.

Pour Gilles Pargneaux, rapporteur pour le groupe S&D, « c’est parce que les margoulins de la viande agissent au niveau européen – pour mieux brouiller les pistes – qu’il nous faut une réponse européenne ».

Et il ajoute : « Notre rapport comprend un éventail de propositions concrètes, notamment : définition harmonisée de la fraude alimentaire, révision des règles d’étiquetage, renforcement des sanctions, création d’un réseau anti-fraude alimentaire, extension de la portée du Système européen d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux ».

Des amendements de Gilles Pargneaux et d’Eric Andrieu exigeaient également l’obligation de la mention de l’origine de la viande dans les plats préparés.

« La Commission européenne a tout fait pour bloquer cette proposition », expliquent Gilles Pargneaux et Eric Andrieu. « Après une longue bataille, nous avons obtenu que le rapport appelle à l’adoption d’une proposition législative étendant l’obligation de la mention d’origine de la viande dans les plats préparés. Nous voulons également garantir l’information du consommateur sur le lieu de naissance, d’élevage et d’abattage de l’animal. Cette proposition responsabilisera tous les transformateurs », concluent les deux eurodéputés.

<a href= »http://www.photo-libre.fr »>Photos Libres</a>

Partager