Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 29/04/2016

Des eurodéputés réclament la mise en place d’une stratégie européenne pour mieux combattre le frelon asiatique.

Bruxelles – Dans une déclaration écrite, 14 députés européens demandent à la Commission européenne la mise en place d’une stratégie européenne destinée à gérer, à combattre et à éventuellement éradiquer le frelon asiatique (Vespa velutina nigrithorax).

Parmi les cosignataires, l’eurodéputé Eric Andrieu (PS) estime qu’« il est urgent d’agir car ce phénomène cause un grave préjudice financier à l’agriculture européenne, notamment à l’apiculture et à l’arboriculture fruitière. »

« Le frelon Vespa velutina nigrithorax déstabilise les populations de nombreuses espèces d’insectes indigènes, notamment les abeilles et les pollinisateurs, » soulignent ainsi les eurodéputés dans leur déclaration[1].

En cause, le frelon asiatique se rencontre en effet non seulement en France, mais aussi en Espagne, le long de la côte cantabrique, et dans le nord du Portugal, ainsi qu’en Belgique et en Italie.

Pour Eric Andrieu, Vice-Président de la Commission Agriculture du Parlement européen, « La Commission doit lancer une stratégie européenne qui permette d’éradiquer le frelon Vespa velutina nigrithorax sans recourir à l’utilisation massive de pesticides. Cela mettrait en danger les abeilles et les prédateurs naturels du frelon. ».

 

« Nous demandons en outre à la Commission d’aider financièrement les apiculteurs pour compenser les préjudices subis par le frelon asiatique », ajoute l’eurodéputé Audois.

En France, la destruction des nids revient à environ 300.000 euros par an et par département, soit une addition de 20 à 30 millions d’euros à l’échelle du pays.

[1]http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?pubRef=-%2f%2fEP%2f%2fNONSGML%2bWDECL%2bP8-DCL-2016-0047%2b0%2bDOC%2bPDF%2bV0%2f%2fFR