L’évènement de la semaine dernière était incontestablement le Salon de l’Agriculture. Rendez-vous assurément incontournable pour les éleveurs et les producteurs français qui exposent tout leur savoir-faire. Éric Andrieu, Premier Vice-Président de la Commission de l’Agriculture et du Développement rural au Parlement européen s’y est donc rendu tout naturellement. Rencontres, échanges, déjeuner de travail avec l’ensemble des syndicats et des acteurs du monde agricoles furent le contenu de ces deux jours (jeudi et vendredi) d’immersion au Salon de l’Agriculture.

Le secteur agricole est sans aucun doute un enjeu d’avenir, l’affluence des Français au Salon nous le montre indéniablement. Près de 99% d’entre eux souhaitent savoir l’origine et la traçabilité des produits alimentaires et agricoles. L’agriculture française est l’une des plus performantes en Europe et dans le monde, reconnue notamment pour ses produits de qualité et sa diversité.

La préserver est une nécessité. Valoriser le travail et le savoir-faire de nos agriculteurs et de nos viticulteurs est primordial. Aussi, le renouvellement des générations dans le but de maintenir une population rurale suffisamment dense et leur accompagnement dans leurs démarches d’installation et d’accès au foncier ne doivent pas être omis. Nos efforts doivent se poursuivre dans ce sens.

Par conséquent, le maintien d’une agriculture dynamique doit s’inscrire dans le cadre d’une stratégie locale, nationale et européenne afin d’assurer un développement équilibré de nos territoires, mais aussi pour garantir une alimentation de qualité à nos concitoyens à travers, entre autre, le développement des circuits-courts contribuant à la création d’emplois et à la relance de l’activité économique.