Monsieur le Président, Monsieur le Commissaire, mes chers collègues,

La proposition de résolution sur l’étiquetage de l’origine pour les produits transformés qui nous est soumise est la bienvenue, et je la soutiens.

Alors que l’étiquetage de l’origine de toutes les viandes va bientôt devenir une réalité en Europe, le Parlement européen a poursuivi sa réclamation pour l’instauration de l’étiquetage mentionnant le pays d’origine pour les produits transformés à base de viande. Comme vous le savez, cette exigence correspond à une très forte attente des consommateurs, puisque 90 % d’entre eux la demandent. Notre assemblée en avait rappelé la nécessité au lendemain du scandale de la viande de cheval survenu dans ma région en France.

Il est certain qu’un étiquetage de l’origine des produits alimentaires transformés, en améliorant la traçabilité, renforcera la transparence, donc la confiance des consommateurs, et permettra ainsi d’améliorer la valorisation économique et l’emploi dans de nombreux territoires.

Nous attendons donc à présent avec impatience les propositions législatives que nous fera la Commission, qui devra prendre en compte les conséquences sur les coûts des entreprises et sur les contraintes administratives.

Pour consulter la résolution votée par le Parlement, cliquez ici

Pour consulter le communiqué de la DSF, cliquez ici