Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 20/06/2016

Le Vice-président de la Commission Agriculture du Parlement européen demande à la Commission européenne des mesures exceptionnelles pour sortir les producteurs de la crise actuelle.

Bruxelles – La Commission européenne présentait ce lundi au Parlement un état des lieux sur les outils de gestion des risques mis en place par les États membres pour la période 2014-2020. Lors du débat, l’eurodéputé socialiste s’en est pris à l’immobilisme de l’exécutif européen face à la crise laitière : « force est de constater que la course à la production se poursuit et que la situation du marché du lait ne cesse de se dégrader. Les remèdes apportés jusqu’à présent par la Commission européenne se sont avérés inefficaces !»

Pour le Vice-Président de la Commission Agriculture du Parlement européen : « Il est urgent que la Commission créer toutes les conditions pour permettre un retrait effectif des volumes, afin de faire remonter les cours actuels. »

L’eurodéputé demande à la Commission européenne de débloquer des crédits européens d’urgence pour inciter les opérateurs à limiter leur production. « Ces crédits doivent être conditionnés à une discipline de l’offre », souligne-t-il.

Le 25 mai dernier déjà, plusieurs organisations laitières avaient demandé des moyens pour rendre effectif l’article 222 de l’OCM unique qui permet une gestion volontaire de l’offre par les organisations de producteurs.

Eric Andrieu appelle la Commission européenne prendre ses responsabilités et à proposer des mesures d’urgence lors du prochain Conseil AGRI qui se tiendra lundi prochain à Bruxelles.

 

Contact presse:

Raphaël Delarue, + 32 486 359 463