« Le constat est aussi cruel qu’injuste : l’ACP (#Afrique-Caraibes-Pacifique) est la + faible émettrice de gaz à effets de serre au monde mais fait pourtant partie des plus grandes victimes du dérèglement climatique!!! »
#Maputo #Acp #Climat #COP27 #Europe
Mon intervention ⬇️

There are no EU sanctions against Russia causing food crisis in Africa as told by the far right propaganda, says @EricAndrieuEU at the EU-ACP interparliamentary assembly.

We must support Africa for its food production to become independent from external shocks.

✊La convention de #Maputo adoptée hier suivra & évaluera les lois, les mesures & les moyens mis en œuvre pour protéger les droits des femmes sur les questions de violences (mutilation génitale, mariages forcés,…)
Pour découvrir le texte, c’est ici ⬇️

First day for our delegation to the EU-ACP Joint Parliamentary Assembly in Maputo. And first solemn commitment at the Women’s Forum! We‘ll call on the EU-ACP Assembly for a new EU-Africa Women Convention to outline challenges, propose common actions and assess implementation!

Load More
Le Parti Socialiste de Haute Garonne célèbre l’Europe

A une année des élections Européennes , le 1er juin dernier, la fédération PS de Haute-Garonne a une fois encore manifesté son attachement à l’idée européenne en organisant sa désormais traditionnelle fête de l’Europe au coeur  du Comminges, dans le village des Toureilles.

Sous l’impulsion d’Anne Touche, Secrétaire Fédérale Europe, de nombreuses personnalités ont fait le déplacement pour animer les discussions avec les 200 militants présents.

Invités à parler de l’Europe, de ses enjeux et de son avenir, Eric Andrieu, Jean-Christophe Cambadelis, secrétaire national du Parti socialiste pour l’Europe et l’international, vice-président du Parti socialiste européen, Pervenche Béres, députée européenne, Inès Ayala, députée européenne d’Aragon, Paco Boya, sénateur du Val d’Aran, Jaume Bartomeu, ancien Premier ministre d’Andorre, Nicolas Leron, président du Think-Thank Eurocité et Carole Delga, députée de la 8e circonscription de la Haute-Garonne ont tous fait le constat de la nécessité de réinventer un projet européen aujourd’hui en panne par la faute d’une politique libérale portée par la majorité du moment. Majorité qu’ils estiment possible d’inverser à l’occasion des prochaines élections du Parlement Européen et dans les différents états de l’Union. Condition indispensable pour redéfinir les contours des politiques mises en oeuvre par les droites européennes et enfin sortir d’une gestion de crise qui assomme les peuples et les éloigne de l’idéal européen.


Partager