Il n’existe pas encore de règles pour protéger les producteurs des pratiques déloyales des supermarchés mais ça pourrait changer. Le Parlement européen veut rééquilibrer les relations entre les agriculteurs et la grande distribution.

Ventes à perte, retards de paiement, contrats modifiés voire annulés par les distributeurs sans contrepartie, les producteurs européens ont dû mal à se défendre face à la grande distribution. La législation européenne a déjà mis en place des règles claires pour protéger les consommateurs mais il n’existe pas encore de garde-fous pour défendre les acteurs les plus vulnérables de la chaîne alimentaire.

Le député socialiste Eric Andrieu, vice-président socialiste de la commission « agriculture et développement rural » au Parlement européen en est convaincu, « il appartient au politique et à la loi de rééquilibrer » ces relations entre grande distribution et producteurs. « Aujourd’hui on touche aux limites de l’acceptable ! »

Pour écouter mon intervention cliquez ici : http://www.franceinfo.fr/emission/en-direct-de-l-europe/2015-2016/en-direct-de-l-europe-2015-2016-du-12-06-2016-12-06-2016-05-35