Communiqué de presse d’Eric Andrieu – 02/03/2016

Eric Andrieu rappelle, en 2013, le Front National s’était opposé à une plus juste redistribution de la PAC.

Paris – Eric Andrieu dénonce avec force les déclarations de Marine Le Pen, qui cherche à faire de l’œil aux agriculteurs en se promenant dans les allées de la Porte de Versailles : « Le salon de l’Agriculture n’est pas un défilé de mode » s’exclame-t-il, avant de rappeler qu’en 2013, lors de la renégociation sur la PAC, « les eurodéputés FN s’étaient opposés à une réorientation des aides des grandes cultures vers les zones défavorisées et qui permettait une plus juste redistribution des aides et de soutenir le secteur de l’élevage »[1]. Avant de préciser que « cet amendement avait été rejeté à deux voix près lors de la session plénière du 13 mars 2013 à Strasbourg. »

 « C’est la poêle qui se fout du chaudron! », s’insurge le Député socialiste.

« Marine Le Pen n’avait même pas été capable, ce jour-là, d’être présente au Parlement européen le jour d’un vote aussi crucial pour les agriculteurs ! Se souvient l’eurodéputé. « Pire encore, les membres de son parti présents – Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch- s’étaient opposés à cette mesure élémentaire d’équité pour le revenu des plus petites exploitations ».

« Les agriculteurs attendent autre chose que des belles paroles, ils attendent des actes ! » ajoute l’eurodéputé.

« Alors que les tensions politiques sont à leur comble, l’ensemble des responsables politiques doivent assumer la responsabilité de leurs votes, Front national inclus », conclut le Député audois.

Le 02 mars 2016.

__________________

[1] http://www.deputes-socialistes.eu/quand-fn-et-ump-sopposent-a-une-pac-plus-juste-et-equitable-communique-deric-andrieu/