13-06-2017

J’ai voté en faveur du rapport sur les mesures spécifiques à apporter une aide supplémentaires aux États membres touchés par des catastrophes naturelles puisque je considère qu’une mise à jour de la législation est une première étape vers un soutien financier plus rapide en cas d’urgence. À la suite des tremblements de terre en Italie et du soutien infrastructurel dont les États membres concernés ont désespérément besoin, le cadre juridique global établi pour les Fonds structurels et d’investissement européens doit être ajusté. L’aide financière reviendra aux régions avec de l’argent provenant jusqu’à 95% de fonds européens. Un faible taux de contribution nationale de 5% et un plafond de 5% sur l’allocation totale du FEDER par État membre garantit le bon fonctionnement des projets importants dans d’autres régions dans le domaine du haut débit Internet, des emplois, du climat, de l’énergie et des transports.