L’agriculture sera au centre des discussions de la prochaine conférence de Buenos Aires, avec au menu la question du soutien aux agriculteurs.

Je fais partie de ceux qui pensent que la Politique agricole commune doit être réformée en profondeur et il ne faudrait pas que les positions de l’UE à l’OMC viennent préempter nos futurs débats.

Ne nous mettons pas des contraintes supplémentaires ! Madame la Commissaire, je vous demande, en particulier, de nous permettre de continuer à apporter un soutien à nos filières en difficultés. De grâce pas de plafonnement de la boite bleue !

Il nous faut garder une marge de manœuvre dans la gestion des crises à venir.

L’Europe a déjà plusieurs fois modifié sa politique agricole pour se conformer à l’OMC avec les volets accès au marché et subventions à l’exportation, ce qui n’est pas le cas des autres grandes puissances agricoles. Il ne faudrait pas qu’une fois encore, que l’Union, se comporte naïvement comme le seul bon élève de l’OMC.