Ce jeudi, une fois encore, le Parlement européen devra voter sur un projet de la Commission européenne qui autorise l’importation en Europe d’OGM résistants au glyphosate et au Glufosinate d’ammonium.

Bruxelles – 13 novembre – « Nous devons refuser ces demandes d’autorisation ! (1) Il est hors de question d’autoriser en Europe des substances potentiellement dangereuses pour la santé des citoyens. L’étude d’impact et l’évaluation des risques présentées par l’Agence de sécurité alimentaire ne lèvent pas le doute sur les conséquences que pourraient avoir ces composants pour le citoyen », explique Eric Andrieu, Eurodéputé PS en charge de l’Environnement et de la Santé.

« Je ne comprends pas non plus que de telles autorisations soient encore soumises, si ce n’est par la volonté de puissants lobbies internationaux. Les citoyens européens se sont majoritairement exprimés contre, les États membres eux-mêmes ne trouvent pas de majorité suffisante pour de telles importations ».

Alors pourquoi, sans cesse, la Commission européenne tente quand même de mettre sur le marché de tels produits présumés dangereux ? L’avis des multinationales et l’intérêt de ses fabricants primeraient-ils sur l’avis du Parlement européen et donc sur celui des Européens ?

« C’est en tout cas clairement l’impression que cela me donne ! » tempête encore l’Eurodéputé socialiste Andrieu. Pour rappel, il y a un mois à peine, le Parlement européen avait déjà refusé l’importation de trois nouveaux OGM de maïs et de soja, deux d’entre eux étaient d’ailleurs aussi associés au Glyphosate.

« Chacun de ces dossiers nous rappelle à quel point le principe de précaution est en danger. Alors que ce principe fait de l’Europe la zone la plus sûre sanitairement, il est remis en question par ceux pour qui l’intérêt général passe bien après l’intérêt particulier, celui de quelques grandes entreprises peu concernées par la santé des générations présentes et à venir. » conclut Eric Andrieu.

 

 

 

(1) Les demandes d’autorisation portent sur le soja MON 89788 (LUN 89788-1), le coton LLCotton25(ACS-GHØØØ1-3), le maïs hybride MON 89034 × 1507 × 1507 × NK603 × DAS-40278-9 et ses sous-combinaisons et le maïs Bt11 × MIR162 × MIR604 × 1507 × 5307 × GA21sous-combinaisons inclues.