« Le constat est aussi cruel qu’injuste : l’ACP (#Afrique-Caraibes-Pacifique) est la + faible émettrice de gaz à effets de serre au monde mais fait pourtant partie des plus grandes victimes du dérèglement climatique!!! »
#Maputo #Acp #Climat #COP27 #Europe
Mon intervention ⬇️

There are no EU sanctions against Russia causing food crisis in Africa as told by the far right propaganda, says @EricAndrieuEU at the EU-ACP interparliamentary assembly.

We must support Africa for its food production to become independent from external shocks.

✊La convention de #Maputo adoptée hier suivra & évaluera les lois, les mesures & les moyens mis en œuvre pour protéger les droits des femmes sur les questions de violences (mutilation génitale, mariages forcés,…)
Pour découvrir le texte, c’est ici ⬇️

First day for our delegation to the EU-ACP Joint Parliamentary Assembly in Maputo. And first solemn commitment at the Women’s Forum! We‘ll call on the EU-ACP Assembly for a new EU-Africa Women Convention to outline challenges, propose common actions and assess implementation!

Load More
Nourrir les gens ou nourrir les voitures : le Parlement européen tranchera

Bruxelles – 06/09/2022 – La semaine prochaine, le Parlement européen votera la révision de la directive sur les énergies renouvelables (RED). La question des agro-carburants sera notamment au cœur des débats. « Il est totalement dingue de détruire des aliments pour en faire des carburants alors que nous sommes à l’aube d’une crise alimentaire majeure. À l’échelle mondiale, 8% de la consommation de céréales résultent de la production d’agrocarburants. En suspendant temporairement la production de biocarburants, nous disposons d’un levier important pour calmer les marchés et réorienter des produits agricoles vers l’alimentation! «  tempête l’Eurodéputé PS Eric Andrieu en charge notamment des questions agricoles et de l’environnement.

Les tensions sur les marchés agricoles se sont renforcées depuis le déclenchement de la guerre en Ukraine. La Russie et l’Ukraine représentent 8% de la production mondiale de céréales. La production mondiale d’agrocarburants représente également 8% des céréales mondiales. La question qui sera donc posée aux parlementaires européens est claire: êtes-vous prêts à suspendre la production des agrocarburants pour permettre de nourrir à des prix convenables les citoyens en évitant une crise sanitaire? Pour le dire autrement, est-il prioritaire de nourrir les gens ou leurs voitures?

« Pour moi, la réponse est claire. Nous devons prioriser l’alimentation et donc la vie, plutôt que la production de carburants. En vue du vote au Parlement européen la semaine prochaine, j’ai déposé plusieurs propositions qui visent notamment à prévoir la suspension des politiques d’agrocarburants quand les prix des matières premières agricoles dépassent un seuil excessif. J’espère être soutenu par d’autres groupes politiques » explique encore l’élu PS à l’Europe.

 

L’Europe doit être plus intelligente en matière d’agrocarburants

« L’Europe doit être plus intelligente en matière d’agrocarburants. Il ne faut pas être résolument contre ni résolument pour. Les agrocarburants ont été développés depuis 30 ans pour trouver des débouchés à des productions agricoles en surproduction. À mon sens, les agrocarburants doivent être une variable de régulation des marchés agricoles. Le maître mot est la flexibilité : il faut en produire moins quand les prix sont trop hauts, et en produire davantage quand la surproduction revient.

Les agrocarburants doivent devenir une variable d’ajustement dans la régulation des marchés agricoles »

 

Changer notre politique européenne pour surmonter les crises

« Enfin, je note que les débats en cours sur la réforme du marché européen de l’électricité nous apportent un parallèle intéressant. Il est question de découpler le marché de l’électricité de celui du gaz naturel pour plafonner les prix de l’électricité. C’est précisément ce que nous souhaitons faire : découpler les marchés agricoles des marchés du pétrole en utilisant la suspension de la production d’agrocarburants comme moyen d’éviter les flambées des prix agricoles.

Nous sommes confrontés à une double urgence : celle de la transition environnementale et climatique et celle de la souveraineté alimentaire européenne. Pour les mener de front, nous ne pouvons plus confier notre destin aux libres marchés, il faut de la régulation publique pour réussir la planification environnementale ; il faut donc être bien plus flexible dans nos politiques d’agrocarburants et suspendre la production à l’aube d’une crise alimentaire est la première action forte à prendre en ce sens !

Partager