En solidarité avec les femmes espagnoles, Eric Andrieu a participé samedi 11 janvier dernier, à Montpellier, à la manifestation organisée par le Planning Familial 34, contre l’annulation de la loi espagnole sur l’avortement.

Aux côtés d’Hussein Bourgi, Premier Secrétaire Fédéral et des camarades Héraultais, les manifestants étaient nombreux à dénoncer cette fronde politique subie par nos voisins espagnols et les manœuvres du gouvernement conservateur de Rajoy. Un homme qui fait régresser, sous couvert d’une loi organique hypocrite dite de « protection de la vie et des droits de la femme enceinte », un des droits essentiels des femmes.

Ce texte liberticide va quasiment interdire aux femmes espagnoles le droit de disposer de leurs corps. Une honte !

Rajoy et Alberto Ruiz Gallardon, son ministre de la justice, tous les deux fervents traditionnalistes, confortent ainsi la frange conservatrice et fondamentaliste religieuse de leur électorat. Ils sacrifient aujourd’hui, ce droit fondamental durement acquis en 1985, consolidé par le gouvernement Zapatero et la loi entrée en vigueur en 2010 qui autorisait l’avortement sans condition de motif jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse.

Et Eric Andrieu de rappeler que « si certains s’interrogent sur la différence entre les conservateurs et les progressistes en Europe, les femmes espagnoles pourraient les éclairer ! Elles subissent de plein fouet les assauts de l’obscurantisme conservateur qui fait des ravages en Europe. Ici ou au Parlement Européen, les socialistes et progressistes continuerons à défendre les droits fondamentaux ».

Pour consulter la déclaration sur le projet de loi sur l’avortement en Espagne dont Eric Andrieu est signataire, cliquez ici.