De l’oxyde d’éthylène contenu en quantité trop importante dans de nombreux produits alimentaires a récemment provoqué la mise en place d’une vaste campagne de rappel. Des glaces, des sorbets, des paquets de sucre mais également des biscuits et des boîtes de thon sont actuellement concernés. L’oxyde d’éthylène est un produit chimique utilisé comme pesticide est pourtant interdit dans l’Union européenne depuis 2011. Ce gaz « extrêmement inflammable » et « toxique » peut « provoquer le cancer » et induire des « anomalies génétiques », selon le profil toxicologique établi par l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS). Les eurodéputés socialistes Eric Andrieu et Sylvie Guillaume ont donc décidé d’interpeller la Commission européenne via une Question écrite (voir ci-dessous) :

 

Question avec demande de réponse écrite à la Commission
Article 138 du règlement intérieur
Eric Andrieu (S&D), Sylvie Guillaume (S&D)
Objet: Oxyde d’éthylène : pesticide cancérogène interdit en Europe

Des produits non-conformes contenant des ingrédients traités illégalement à l’oxyde d’éthylène – un désinfectant cancérogène, mutagène et reprotoxique interdit en Europe – sont aujourd’hui vendus sur le sol européen, via des produits de consommation courante, sans que les consommateurs n’en soient informés et en contradiction avec la réglementation européenne.

Ne faudrait-il pas exiger des autorités nationales des retraits et rappels des aliments contenant un ingrédient traité à l’oxyde d’éthylène, cette substance étant interdite en Europe ?

La Commission nous rejoint-elle dans la conclusion que ces produits non-conformes violent clairement les articles 11 et 14 sur la sécurité des denrées alimentaires du règlement européen 178/2002 et que dès lors des mesures adéquates s’imposent ?

Enfin, la Commission partage-t-elle l’idée qu’il est absolument contradictoire de classer une substance comme dangereuse, cancérogène, reprotoxique et mutagène, de l’interdire dans l’Union européenne mais de permettre que ces substances toxiques interdites reviennent par le biais de produits importés et mettent tout autant en danger la santé des citoyens ?