Communiqué de presse – 27/10/2014

Eric Andrieu a récemment adressé une lettre au Ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll afin de lui demander de réviser les planchers pour l’obtention du « paiement couplé facultatif », dans le but notamment d’encourager et de maintenir les « petites fermes ».

A travers le dispositif d’application de ce soutien communautaire, la France a conditionné l’accès à cette aide à des seuils minimum: 10 vaches (allaitantes), 50 brebis. Ces niveaux sont pénalisants pour de nombreux petits paysans établis sur des exploitations de petite taille, réunissant une diversité de productions utiles au maintien de l’activité et plus particulièrement dans les régions les moins prospères.

Il est par conséquent nécessaire de réexaminer ces seuils pour les petits agriculteurs, qui s’ils étaient abaissés, n’occasionneraient pas de dépenses supplémentaires, pas plus qu’ils n’engendreraient de coût administratif supplémentaire. Ils autoriseraient simplement une meilleure répartition entre tous les agriculteurs.

Par ailleurs, le Député Andrieu pense qu’il serait également utile de soutenir davantage les apiculteurs et les maraîchers développant des circuits courts, constitués souvent de petits paysans qui contribuent activement à la vie de nos territoires, à l’emploi et aux relations villes – campagnes.

Intégrer les petits paysans installés en polyculture élevage dans la politique agricole de la France est donc une nécessité !