14-06-2017

J’ai voté en faveur du rapport sur le Kosovo dans l’espoir qu’un dialogue positif et constructif soit mis en place afin de faciliter les négociations entre l’UE et le Kosovo. Ce rapport appelle à la restauration du dialogue politique au Kosovo, à l’accomplissement rapide des deux conditions de la Commission pour la libéralisation des visas et à l’engagement continu du dialogue avec Belgrade, afin que le Kosovo puisse intégrer l’UE. Il met en évidence les progrès dans les domaines clés notamment la mise en œuvre des accords de normalisation avec la Serbie ou la lutte contre la radicalisation, ainsi que les problèmes, principalement le climat domestique divisé et la perturbation violente des activités parlementaires au début de l’année 2016. Par ailleurs, la question de la reconnaissance du Kosovo demeurant toujours un point sensible, le groupe appelle à une reconnaissance de cet État, notamment auprès des cinq qui s’y opposent à savoir l’Espagne, la Grèce, la Roumanie, Chypre et la Slovaquie.