Le 3 juillet dernier, la Commission européenne a publié son projet de  révision des lignes directrices de 2005 sur le financement des aéroports et les aides d’État au démarrage pour les compagnies aériennes au départ d’aéroports régionaux.

 À l’heure actuelle, sous certains critères et conditions  déjà très stricts, les aéroports peuvent bénéficier d’un financement public de leurs opérations et infrastructures, tout comme les compagnies aériennes opérant dans ces aéroports. La Commission européenne veut à présent adopter une approche encore plus restrictive.

Ces nouvelles règles pourraient totalement saper la viabilité et le développement d’aéroports régionaux et, par conséquent, le développement économique local (entreprises, tourisme) et la gestion durable de nos régions (inter-modalité, accès). Comme l’aide à l’infrastructure ne serait plus permise aux aéroports régionaux accueillant moins d’un certain niveau de trafic, elles auront aussi un sévère impact sur le réseau de transport aérien européen.

Le projet de la Commission, en l’état, amènerait à la disparition pure et simple de nombreux aéroports régionaux.

C’est pourquoi , pour en débattre avec les acteurs concernés, une réunion s’est tenue au Parlement européen le 17 septembre dernier et à laquelle Eric Andrieu a participé  .

Eric Andrieu souhaite que la Commission revienne sur cette vision purement financière et favorise une approche plus équilibrée et conforme à l’intérêt général; les retombées économiques, financières et sociales liées à ces aéroports dans les territoires concernées ne pouvant être ignorées.  Il soutient ainsi les élus locaux  pour qui les aéroports régionaux sont des infrastructures indispensables au développement de leurs territoires et qui contribuent de façon complémentaires aux offres de mobilité et de transport pour les entreprises et les populations des régions concernées.

<a href= »http://www.photo-libre.fr »>Photos Libres</a>