Strasbourg – 14 janvier – « Un chargeur unique peu importe votre téléphone portable. C’est ce que veut le Parlement européen après un débat qui a eu lieu ce lundi soir. Nous voulons contraindre les fabricants à rendre leurs téléphones compatibles afin que ce chargeur unique simplifie la vie du citoyen mais aussi réduise les coûts liés à l’achat du téléphone et diminue le volume des déchets. » explique Eric Andrieu en charge de l’environnement au Parlement européen.

Un chargeur commun pour plusieurs produits :

« Les constructeurs devraient rendre compatible, grâce à un chargeur universel les chargeurs pour téléphones mais aussi les smartphones, tablettes, appareils photos numériques et lecteurs de musique portables : il faut en finir avec les tiroirs remplis de 1001 cables et chargeurs différents » précise encore l’Eurodéputé Eric Andrieu.

 

Moins cher : cela devrait avoir une incidence sur le prix à partir du moment où il ne sera plus utile d’acheter l’appareil avec son chargeur

 

Moins de déchets : le volume de déchets diminuera sensiblement car il n’y aura plus de chargeurs obsolètes.  Rappelons que 47% des téléphones portables has been trainent au fond du tiroir, 25% sont donnés à des proches, 16% sont revendus et seulement 3% sont recyclés.

Moins de bureaucratie : les clients devront remplir moins de formalités administratives car les fabricants pourront opter pour une déclaration simplifiée de la conformité du produit, avec un lien Internet vers la déclaration complète, plutôt que de devoir fournir un « livret » séparé comprenant la déclaration de conformité.

« En Europe, 1000 habitants possèdent 1310 téléphones portables. (Au premier rang l’Autriche avec 1610 et l’Italie avec 1590, la France ferme la marche avec 980 téléphones pour 1000 habitants. La Belgique se situe en dessous de la moyenne avec 1190). »

 

Etats UE Téléphones portables pour 1000 habitants
Autriche 1610
Italie 1590
Allemagne 1310
Angleterre 1310
Belgique 1190
Espagne 1080
France 980

 

« Il se vend 54 téléphones portables chaque seconde dans le monde, soit 1,7 milliard par an et donc tout autant de chargeurs. Le chargeur unique, c’est à la fois davantage de confort pour le consommateur européen, pour son portefeuille mais aussi pour notre environnement » conclut l’Eurodéputé Eric Andrieu.

 

Précision :

Une résolution sera votée en février en session plénière pour confirmer ces prises de position. Nous avions déjà voté un texte législatif en 2014. Les entreprises devaient, sous l’impulsion de la Commission européenne, mettre en place ce chargeur unique. Force est de constater que 6 années plus tard, les objectifs ne sont pas atteints. Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure.