Suite aux propos du Ministre de l’Agriculture, l’eurodéputé du Sud-Ouest Eric Andrieu dénonce un rideau de fumée.

Narbonne le 21 février 2018 – À l’issue de la réunion du dernier Comité de Pilotage National de Réforme des Zones Défavorisées Simples, le Ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a réaffirmé que les choses allaient « globalement  de mieux en mieux ». Pour l’eurodéputé Eric Andrieu, « Si on suit le Ministre, la situation s’améliore à partir du moment où on intègre un maximum de communes et on limite les sortantes dans le périmètre du zonage. C’est tout simplement inexact et inopérant : seulement 16 communes sont intégrées tandis que 1 349 communes (au lieu de 1 401…) sortent du zonage. ».

« C’est un rideau de fumée destiné à masquer le fait que nombreux agriculteurs, objectivement en zone difficile, ne seront pas réintégrés dans la cartographie »

Pour Eric Andrieu, « le seul critère qui devrait nous permettre de juger les avancées réelles sur ce sujet reste celui de la qualité des agriculteurs, c’est-à-dire ceux qui ont réellement besoin d’une aide complémentaire liée aux handicaps de leur territoire. »

L’eurodéputé appelle une nouvelle fois Stéphane Travert à revoir sa copie. Quant aux pistes avancées par le Ministre pour accompagner les agriculteurs sortis du dispositif, il estime qu’« elles restent hors-sujet. Il n’y a rien de concret, si ce n’est la perspective de ne pas disparaitre tout de suite…  Le Ministre de l’Agriculture doit entendre qu’en l’état, ses propositions vont vider des pans entiers de nos territoires ».